Les 

seigneurs

de Soudun

Le hameau de Soudun
   
En 1768 on écrivait Soudain, ainsi qu'il résulte de la mention sur la carte de Cassini, établie à l'époque. La légende indique qu'il s'agissait d'un hameau, situé en contrebas de la gentihommière noble de la Plaine et de son parc, existant encore, clôturé de murs.

façade et tours de l'hôtel de Soudun ©1975 Claude Thébault

façade de l'hôtel de la Sitière ©1975 Claude Thébault

     
Les seigneurs de Soudun, mention relevée sur les actes paroissiaux correspondaient probablement à la possession de la terre où le hameau était établi. Il est vraisemblable que les des Cars de Soudun ont habité dans une demeure, appelée à l'époque "hôtel". Un prieuré des Carmes était aussi établi dans ce hameau. Ainsi il existe un acte de Rémission de décembre 1463 accordé par le roi Louis XI à Guyon de Vaucelles, écuyer, seigneur de la Citière, située juste au dessus du lieu dénommé "la chapelle" sur la carte, pour le meurtre de frère Vincent, prieur de Soudun. Les deux hommes se partageaient les faveurs sexuelles d'une maîtresse commune, Polite, femme de Jean Brochard. Les Vaucelles possédaient l'hôtel de la Sitière, fief de cette famille de 1309 à 1537.

un prieuré des Carmes était établi à Soudun (détail de la porte romane église St Hilaire d'Orches©2000 by Claude Thébault)

   
Soudun est aujourd'hui encore un hameau, dont l'emplacement s'est déplacé, situé entre la Plaine et le Pouet, là où la carte de Cassini comporte un dessin indiquant des arbres. Des recherches, sur le terrain, autour de l'actuel château de la Plaine permettraient de situer le prieuré de Soudun, notamment de retrouver ses fondations souterraines et sa crypte.
     
Généalogie des seigneurs de Soudun
Louis François des Cars (?-avant 1755)
x Anne de Sauzay (?-après 1769)

1731 Marguerite 1731-1739

1735 Louise Marguerite Anne religieuse

  • à 20 ans prend le voile blanc des novices le 02/09/1755 au prieuré royal fontevriste de Lencloître
  • à 21 ans fait profession de religieuse par acte du 06/10/1756.
  • en 1755 son père Louis François des Cars est mentionné à l'acte en qualité de "défunt"
  • est expulsée du prieuré royal en 1792 avec les autres religieuses de la communauté on perd sa trace à compter de cette date
1737 Marie ?

1738 Louise Marguerite Anne (cadette)

  • à 18 ans prend le voile blanc des novices au prieuré royal de Lencloître, le jour où sa soeur aînée fait profession, le 06/10/1756
  • le noviciat ne sera suivi d'aucun acte de profession de vie religieuse, on perd sa trace après 1756

1744 Marguerite Julie religieuse

  • à 24 ans prend le voile blanc des novices au prieuré royal de Lencloître le 05/01/1768
  • sa mère est présente à l'acte
  • à 25 ans, fait profession de vie religieuse au prieuré royal de Lencloître par acte du 17/01/1769
  • sa mère est encore présente à l'acte et le signe "descars sauzay"
  • on perd ensuite sa trace (absente du registre des décès du prieuré royal)
 
Monitored